Les algues vertes

Les algues vertes sont un réel fléau pour nos belles plages bretonnes et bien plus encore pour la Baie de Saint-Brieuc. Mais pourquoi ce phénomène est-il aussi important dans la baie, comment les marées vertes se forment-elles, et pourquoi sont-elles si dangereuses ? Avant de répondre à toutes ces questions, il est important de comprendre ce que l’on appelle une “algue verte”. Les algues vertes forment un groupe d’algues, tout comme les algues brunes et les algues rouges. Celle que nous retrouvons sur nos plages en été est Ulva armoricana (Laitue de mer), cette algue est naturellement présente sur nos côtes.

Habitat

Ces algues poussent sur tous les substrats solides qu’elles trouvent, des rochers, des coquilles, des digues… On la retrouve en forte quantité en Baie de Saint-Brieuc en été car elle se développe d’autant plus lorsque l’eau est claire et peu profonde, ce qui lui permet de réaliser la photosynthèse, lorsque le courant est faible (ce qui est le cas dans la baie) et lorsque l’eau est saturée en nutriments. Ces nutriments (azote et phosphore) sont issus des nitrates, provenant eux mêmes des exploitations agricoles des bassins versants du Gouët et du Gouessant, qui sont deux fleuves se jetant dans la Baie de Saint-Brieuc. Par ailleurs, la Bretagne a des caractéristiques propices à l’écoulement des pluies plutôt qu’à l’infiltration de par sa topographie et sa morphologie. Les costarmoricains sont donc chanceux ! Ils disposent d’une grande réserve d’ulve pour se nourrir. Seulement, en pratique, ces algues ne sont pas ramassées en mer. Avec les courants, les algues se détachent et viennent s’échouer sur les plages. C’est le phénomène de marée verte.

Marées vertes

Pour que le phénomène de marées vertes se forme, il faut la combinaison de plusieurs facteurs. En effet, il faut que l’hiver soit doux et donc que les algues continuent à se développer en hiver. Il faut également un printemps pluvieux pour apporter une quantité importante de nutriments dans la mer dont se nourriront les algues. Enfin, il faut une période chaude, avec beaucoup de soleil pour permettre à l’algue de réaliser la photosynthèse. Lorsque tous les facteurs sont réunis, des marées vertes se forment. C’est également pour ces raisons que certaines années, les marées vertes sont plus importantes que d’autres.

Bien que cette algue soit comestible lorsqu’elle est fraîche, une fois détachée de son substrat et échouée sur la plage, elle va se décomposer en libérant un gaz toxique, le sulfure d’hydrogène (H2S). Ce gaz malodorant peut avoir des conséquences néfastes sur l’organisme en fonction de la quantité inhalée. En effet, les effets peuvent aller de la simple mauvaise odeur à la mort de l’individu. Il est donc très important de respecter les interdictions d’accès à certaines plages lors de marées vertes. Vous pouvez également à votre humble échelle tenter d’utiliser moins d’engrais si vous en utilisez pour votre potager par exemple.

Poster Algues Vertes

A vos fourchettes

Cette algue est même comestible lorsqu’elle est fraîchement ramassée. En effet, elle peut être cuisinée en salade après avoir été portée à ébullition pendant quelques minutes. Elle apporte de nombreuses vitamines (A, B12, C) et est riche en protéines (15g pour 100g) et minéraux (iode, magnésium, potassium, sodium, fer). Il faut tout de même faire attention à ne pas les ramasser lorsqu’elles se sont détachées de leur substrat et qu’elles se retrouvent sur la plage. En plus d’être comestible pour l’Homme, elle sert de garde manger pour la Bernache cravant, qui est une oie migratrice venant de Sibérie pour l’automne et l’hiver en Bretagne.

Merci à la réserve naturelle de la baie de Saint-Brieuc pour certaines des photos utilisées dans cet article. 

Par François Le Guern et Mathilde Le Pans